Battue au couleur féminine à Peynier

Comme chaque année à la même époque, c’est une vingtaine de chasseresses et accompagnants soutiens  qui sera accueillie sur le territoire de la Société de chasse de Peynier par le chef de battue Michel et toute son équipe pour une chasse grand gibier, essentiellement le sanglier suivant les consignes du rond le matin.

La présence de nombreux petits marcassins feront courir les chiens toute la matinée, au final un seul animal sera prélevé, la musique des meutes, le soleil et la bonne humeur étant au rendez-vous, le tableau n’a que peu d’importance lorsque nous nous retrouvons autour d’une très bon repas concocter par les deux « chefs » dit « le Bombu » et Alain …Un pur régal pour les papilles!

Bien sûr, encore une très belle journée à écrire sur le livre de l’histoire de la chasse au féminin…Une journée où nous avons eu le plaisir de rencontrer une nouvelle adhérente, Marjorie des Alpes de Haute Provence et David son compagnon, tout deux fort sympathiques, ainsi qu’une jeune chasseresse venue à notre rencontre…Notre « famille » leur souhaite la bienvenue .

Une journée où nous avons mis à l’honneur une des nôtres, depuis longtemps investie dans le groupe. Notre amie Coraline est venue à la chasse pour l’amour d’un chien, qu’elle a adopté à la spa… un setter limon; elle a donc passé son permis pour que son Elvis puisse vivre sa passion et soit heureux avec elle… une très belle histoire…Très récemment il a rejoint le royaume de St Hubert…un moment d’émotion laissant vite la place aux rires et aux galégeades!

À bientôt pour de nouvelles aventures!

 

1er Mai 2019-première AG de l’ANLCFSUD

Ce 1er Mai s’est tenue, au relais de chasse de La Rimade à Allauch, la première assemblée générale de l’ANLCF REGION SUD Provence Alpes Côte d’Azur, délégation régionale nouvellement crée.

Une journée inédite qui nous a permis d’exposer un bilan positif de l’année écoulée, tant sur le plan activité que sur le plan financier ( Bilans votés à l’unanimité par les participantes)

De nombreux rendez-vous sur divers salons cynégétiques furent à l’ordre du jour ainsi que les projets de journée de chasse, petit et grand gibier, pour la saison à venir, avec quelques dates déjà notifiées sur notre agenda.

À l’issue de cette AG, sera voté à l’unanimité, un règlement intérieur rédigé et présenté par Léa Muller qui devra être signé avec l’adhésion ou son renouvellement en Janvier 2020.

Nous souhaitons remercier toutes les personnes présentes, en particulier celles qui ont fait beaucoup de chemin pour soutenir la chasse au féminin et partager ces échanges dans la plus grande convivialité, comme Grégory Alaux, Aurore Allier avec son compagnon et leurs filles, venues du 34.

Un grand merci aussi au Président Jean-Marie Castejon, à son frère José venu prêter main forte à Jean-luc Lacchini, président des Trappeurs du 13 et compagnon de notre  déléguée Josyane, pour le repas, sangliers à la broche, et toute la logistique que nécessite l’organisation d’une telle journée dans un cadre magnifique.

 

2019 l’ANLCF13 pousse la porte de la REGION SUD Provence Alpes Côte d’Azur

Les femmes ont toujours eu leur place dans le monde de la chasse !

 

Skadi de la mythologie nordique, Arduinna de la mythologie celte devenue une déesse gallo-romaine de la chasse et des bois, Artémis de la mythologie grecque, Diane de la mythologie romaine s’inscrivent dans la mémoire de la Chasse au Féminin.

 

Au cours des siècles, de nombreuses femmes se sont illustrées dans ce domaine.

Beaucoup d’entre elles furent des souveraines, telles que Marie de Médicis, la Princesse Palatine, la Reine Victoria(Sissi), mais pas seulement, car si les armes étaient l’apanage des nobles et élégantes amazones, au Moyen Age, la chasse à la glu était souvent l’affaire des femmes et des enfants.

Depuis le XIX siècle bien d’autres femmes ont marqué l’histoire de la chasse à courre ou aux fauves en Asie par exemple.

 

Les  deux  dernières décennies ont vu apparaitre un phénomène nouveau : la création de nombreuses associations de femmes chasseresses.

En effet, il y a bientôt vingt ans qu’a été créée une association de chasse au féminin dans la Somme, en 2000, ce fut l’évolution vers l’Association Nationale de La Chasse au Féminin avec pour Présidente Martine Pion. Depuis plusieurs départements lui ont emboité le pas, certains d’entre eux ont récemment formé des délégations régionales  générant ainsi une dynamique dans toute la France.

Notre passion :

La chasse. La nature. La biodiversité.

Pour une chasse conviviale, une chasse en famille, une chasse traditionnelle, nous défendons avec nos amis chasseurs un art de vivre.

La chasse au féminin se décline en de nombreux modes de chasse, en cela nos régions si différentes s’y prêtent admirablement.

D’autres activités cynégétiques les concernent : la garderie, le piégeage, aménagement des territoires, suivi des espèces, comptage…etc.

En période de chasse, les adhérentes s’invitent individuellement ou en groupe créant ainsi des moments de convivialité inoubliables au sein des différentes dianes qui les accueillent. L’ANLCF54 sera, entre autres, pendant longtemps à l’initiative de nombreuses invitations.

Hors période de chasse, d’autres activités les rassemblent : Atelier cuisine, sortie nature en groupe sans oublier les conjoints, journées techniques (Tir au sanglier courant, connaissances des espèces, initiation et information sur les différents modes de chasses, recherche au sang, fauconnerie …etc.), sorties avec des scolaires pour leur faire découvrir la nature, la connaître c’est la respecter et en cela les chasseurs n’ont aucune leçon à recevoir !

L’ANLCF  participe à de nombreuses fêtes de la chasse et de la nature dans diverses régions au travers des différentes délégations.

 

L’ANLCF13 créée en 2012 va, à partir de 2014, très rapidement se démarquer en pratiquant une politique d’ouverture inter associative, favorisant ainsi des échanges cynégétiques avec les départements voisins, voir avec les autres régions de France à l’image de son homologue l’ANLCF57.

 

Effectivement en 2013, Grégory Alaux, sociétaire actif d’une chasse privée du Pic St Loup, dans l’Hérault, va, en invitant sur son territoire la délégation « MOS’elles chassent », donner « le coup d’envoi » de la dynamique de la chasse au féminin dans le Sud.

Son histoire va s’écrire au fil de ses rencontres…

L’Occitanie a vu  éclore au côté de l’ANLCF65, très rapidement de nombreuses associations de chasse au féminin départementales.

L’ANLCF13 va collaborer, tour à tour avec ces dernières, au script de quelques épisodes, que ce soit au cours de partages de belles journées de chasse ou tout simplement lors de rencontres amicales sur divers évènements cynégétiques.

 

Quelques extraits de l’année 2018, pour illustrer ces propos…

La Société de chasse de Peynier et la chasse au féminin, une amitié qui dure…

Deux fois par saison, l’Argelassière nous ouvre les portes pour deux belles journées, une battue grand gibier en Septembre et une journée petit gibier dans une cadre privilégié à la mi-octobre.

Dès le lendemain, c’est sur la commune de Sault, dans le Vaucluse que nous nous retrouvons pour une très sympathique battue grand gibier.

 

Il en va de même avec la Société de chasse de St du Pin, où l’équipe de Floris Chastang, nous accueille tous les ans en Octobre, avec La Diane Chasseresse du Gard, pour nous offrir un week-end de chasse en battue grand gibier.

 

Fin Octobre notre groupe fait parti des cinquante dianes invitées par l’Acca des Salles-Sous-Bois pour leur grande journée de chasse au féminin.

 

Les invitations amicales des chasseresses du 34 ne se comptent plus, l’extrait d’un article d’un journal cévenol témoigne  parfaitement des liens qui nous unissent :

« En ce beau dimanche matin de la mi-novembre, dans le local des chasseurs, régnait une effervescence inhabituelle. En effet, répondant à l’invitation des présidents Paul Azémar (Diane de Combaillaux) et de Robert Contréras Travers du Grand Autas), treize femmes étaient venues participer à la chasse au gros gibier.

Issues essentiellement du département de l’Hérault, mais aussi des Bouches-du-Rhône par exemple, certaines affichaient un même slogan: Chasseresses du Sud, le partage d’une passion…. »

Tout est dit !

 

Début Décembre, c’est le journal Var- Matin qui titre «  Cotignac – la chasse se conjugue aussi au féminin … »

 

A l’heure à laquelle j’écris bien d’autres aventures nous attendent très prochainement sur le Domaine de St Amand (Cabriès), au Bousquet d’Orb, à Vauvenargues, un peu plus tard en Février au Pic St Loup etc…

 

Le Pic St Loup nous ramène à Grégory Alaux, pour évoquer un épisode tout particulier, celui de la percée de la chasse au féminin en Lozère, à l’initiative de ce dernier, le deux et trois Décembre dernier.

Une première dans ce département où l’équipe des chasseurs des Salces décide de recevoir un groupe de chasseresses du Sud et de les accompagner tout un week-end spécial « Battue cervidés », une totale découverte pour beaucoup d’entre nous !

Un accueil chaleureux dans un décor superbe ! De très belles rencontres !

Après avoir fait le tour des présentations, Christophe Rieutord, technicien supérieur de la fédération de Lozère, évoque en quelques mots la situation du cervidé sur le massif de l’Aubrac, sous l’œil de son président, André Thérond. S’en suit un petit topo sur les différentes traques par André Alaux et le rond se termine par les consignes de sécurité lues par le président des Salses, Jean Christophe Delpuech. Au cours des deux journées, les traques s’enchaînent plus rapidement que prévu car  les « grandes pattes » ne sont pas au rendez-vous, c’est aussi cela la chasse…la bonne humeur de la joyeuse troupe n’en est pas moins présente et l’expérience sera renouvelée l’an prochain.

 

La  grande gagnante de ce séjour est la Chasse au Féminin parce que :

 

  • Ce fut un grand honneur pour nous toutes d’avoir contribué à cette percée.

 

  • Avec plus de deux cent femmes pratiquant la chasse dans l’Aveyron, celle-ci va officiellement se conjuguer au féminin, avec la création d’une association « Aveyron chasse au féminin »

 

  • Les échanges amicaux entre toutes ces dianes venues de l’Hérault, de l’Aveyron, du Vaucluse, des Alpes de Haute Provence, du Var et des Bouches du Rhône, laissent dans nos mémoires des notes et des images qui annoncent parfaitement l’écriture du prologue d’un nouveau volet de la saga des femmes qui chassent dans le sud !

 

C’est donc tout naturellement que la dynamique de l’ANLCF13 pousse la porte de la REGION SUD Provence Alpes Côte d’Azur

 

 

L’ ANLCF SUD, avec une plus juste représentativité des adhérentes issues de notre belle Provence, a pour rôle de faciliter  les échanges cynégétiques inter départementaux voir inter régionaux, donnant ainsi un nouvel élan à la dynamique de la chasse au féminin dans le Sud. En aucun cas, elle ne remplace une association déjà en place ou à venir dans un département voisin du 13 et ne s’ingère dans la gestion de celle-ci, seuls des liens tissés de respect, de courtoisie et d’amitié pour faire valoir la Chasse , les unissent.

Elle fonctionne sur le même principe que l’ANLCF13, cette dernière en reste l’antenne !

Le bulletin d’adhésion est à recopier ou à découper et à renvoyer à la déléguée, accompagné d’un chèque de 20€ à l’ordre de l’ANLCF13 (l’adhésion est gratuite pour les amies chasseresses «  jeune permis »2019)

 

Josyane BERLIOCCHI, déléguée ANLCF SUD, 312 Chemin de la Mègre 13105 MIMET

Tel : 06 26 82 08 27

Email : josyane.berliocchi@gmail.com

 

Léa MULLER,  déléguée suppléante ANCLF SUD, 10 Rue des Symphonides 13500 MARTIGUES

Tel : 06 83 55 25 78

Email : lea13500@gmail.com

RV sur notre page Fb ANLCF13 et sur notre site http://www.anlcf13.com

 

Bulletin d’adhésion

Nom :

Prénom :

Adresse :

Tel :

Email :

Chasse pratiquée et ou autre chasse que vous aimeriez découvrir :

Amies chasseresses, venez rejoindre notre groupe car 2019 nous promet encore de belles aventures à vivre et de nombreuses pages restent à écrire…

 

« …J’aime à promener dans la nature avec mes chiens mais pas forcément avec un fusil. Le plus important pour un chasseur n’est pas de prélever, mais de travailler en concertation permanente avec les agriculteurs…, les communes et les associations environnementales. Notre rôle est de maintenir un équilibre entre toutes les populations, humaines et animales qui partagent un territoire… »

                                                                           Monsieur Bouvier Marcel (Revue Chasse Pratique n°7)

 

                                                                                          Josyane BERLIOCCHI